Jésus dit: Ne vend-on pas cinq moineaux pour deux sous ? Et pourtant, Dieu prend soin de chacun d'eux. Bien plus : même les cheveux de votre tête sont comptés. N'ayez aucune crainte, car vous avez plus de valeur que toute une volée de moineaux.

Luc 12, 6 + 7

Chers lecteurs,

combien de valeurs changent! Un moineau coûte aujourd'hui entre 20 et 70 euros - s'il est astucieusement fait de bois ou de bronze. Pour les vrais moineaux, personne ne dépense même un sou! A cette époque, à l'époque de Jésus, un moineau était un morceau de choix! Vous pourriez me servir des cailles ou des pigeons frits - je ne les mangerais pas! Certainement pas de moineau!

Le thème "nourriture" et "la chute de cheveux" ne s'accordent pas vraiment. Mais Jésus a mentionné les deux dans le même souffle. Il montre à quel point nous sommes précieux pour Dieu. Il dit: les cheveux sur la tête de chacun entre nous sont comptés. Dieu sait que chaque personne perd 50 à 100 cheveux par jour. En général, ils repoussent.

Pourtant, il y a des gens qui souffrent véritablement de leur chute de cheveux. En ce qui concerne les femmes, les changements hormonaux, la grossesse et la ménopause peuvent être très stressants.

La calvitie masculine est génétiquement déterminée. Ça me réconforte. Je suis toujours loin de Yul Brynner.

Si vous avez besoin de cheveux artificiels ou même d'une transplantation de cheveux, vous devez dépenser beaucoup d'argent. Si on croit aux informations sur Internet, le footballeur britannique Wayne Rooney a eu une transplantation de cheveux qui a coûté 36 000 euros.

Les contemporains de Jésus ne savaient rien de moineaux de bronze et de la transplantation de cheveux. Jésus montre clairement avec son exemple: Dieu n'oublie rien. Ni les petits oiselets pour quelques centimes, ni les cheveux innombrables que nous avons perdus au fil des ans.

Jésus confirme à ses auditeurs la valeur de chaque individu dans les yeux de Dieu, y compris ta valeur à toi et ma valeur à moi. Si Dieu connaît déjà chacune de ses créatures (inimaginable pour moi!), du ptérodactyle au moineau, alors il nous connaît très bien aussi, toi et moi. Il connaît mes gènes et sait combien de cheveux vont tomber de ma tête.

Pourquoi Jésus parle-t-il de moineaux et de cheveux? Je pense qu'il a deux raisons:

D'une part, il montre clairement combien l'homme est précieux aux yeux de Dieu. Ce point de vue manque chez beaucoup de gens. Ils ne voient pas dans leurs prochains des créatures précieuses dans les yeux de Dieu. Au contraire, des gens sont asservis, exploités, humiliés. Leur dignité est souvent littéralement piétinée.

Surtout quand il s'agit de sexualité, j'ai cette impression-là. Dans la pornographie, les gens sont dégradés en objets. Les crimes de pornographie enfantine et d'abus sexuel sur des enfants sont affreux. Je me demande ce qui rend les gens si impudiques à maltraiter des enfants. Ce sont des souffrances indicibles que les adultes infligent à ces petites créatures de Dieu.

Je suis convaincu que nous devons redécouvrir la valeur de chaque personne sur cette terre. Si Dieu connaît les innombrables moineaux, colibris, aigles et toutes ses autres créatures, il connaît les innombrables êtres humains qui peuplent sa planète Terre. Chacun est unique. Chacun est précieux. Chacun est aimé par Dieu! Chaque enfant est aimé par Dieu !

D'autre part: même au temps de Jésus, les gens se peignaient. Les peignes sont anciens. Les soins du corps et des cheveux sont aussi vieux que l'humanité. Chaque matin, lorsque nous coiffons nos cheveux, nous devons nous souvenir que nous sommes des individus aimés par Dieu. Des gens précieux. Avec chaque soin de cheveux, je peux remercier Dieu qu'il m'a fait. Le regard quotidien dans le miroir me rappelle l'histoire de la création de Dieu:  Dieu créa les hommes pour qu'ils soient son image, oui, il les créa pour qu'ils soient l'image de Dieu. Il les créa homme et femme. (Genèse 1:27).

Je vous souhaite de découvrir que vous ressemblez à Dieu. Et de découvrir la ressemblance de vos prochains à Dieu. Réjouissez-vous d'être une personne précieuse, aimée par Dieu! Peu importe combien de cheveux ils vous restent sur votre tête.

 

Traduction H.C.

Druckversion Druckversion | Sitemap Diese Seite weiterempfehlen Diese Seite weiterempfehlen
© 2020 Hans-Peter Nann, Frankfurt am Main