Dieu aime la musique

Louez-le au son du cor, louez-le au son du luth et de la cithare!

Psaume 150, 3

Chers lecteurs,

pouvez-vous vous imaginer une vie sans musique? Pas moi! Mon épouse et moi entendons de la musique Gospel Radio (ERF) le matin après notre réveil. Pendant la journée, j'aime fredonner une chanson ou siffler une mélodie qui me vient à l'esprit. Et bien sûr, nous aimons chanter en communauté au culte!

Nos petits-enfants pratiquent le piano et le violon. Bien sûr que c'est un peu différent. Cela prend beaucoup de temps et de pratique jusqu'à ce qu'ils jouent une mélodie de façon harmonieuse. Je peux comprendre un peu l'homme qui était énervé par les exercices musicaux de son voisin. Il poursuivait en justice son voisin, un trompettiste professionnel. Il a maintenant perdu le procès devant la Cour fédérale de justice de l'Allemagne (BGH). Faire de la musique est un droit fondamental, disent les plus hauts juges allemands en matière civile. Faire de la musique est un "loisir socialement adéquat". Faire de la musique est une source de joie de vivre. Selon les juges, personne ne peut revendiquer un silence total.

Dieu n'aime pas du tout quand nous restons muets envers lui. Nous ne devrions pas simplement lui parler, nous devrions chanter et faire de la musique à sa gloire. Dieu l'aime quand nous le louons jour et nuit. C'est de la musique dans ses oreilles! Quand on lui dit qu'on l'aime. Quand nous lui disons que nous sommes reconnaissants. Quand nous le louons pour sa loyauté, sa patience et son attention.

Mais Dieu ne ferme pas ses oreilles lorsque nous lui chantons nos lamentations. Il n'est pas un voisin en colère. C'est un Père céleste aimant, très proche et à l'écoute de tous. Nous n'arrivons pas toujours à chanter une chanson de louange. Je peux dire à mon Père céleste tout ce qui tourmente mon âme. Je peux lui dire que je n'ai pas envie de chanter mais de hurler. Je peux même lui crier mon chagrin.

Il peut et il devrait également entendre les désagréments de ma vie. Il m'écoute quand je suis en désaccord avec mes prochains. Et il m'écoute quand je dis avec résignation: "C'est la fin de l'affaire, je n'ai plus d'espoir!".

Que je joue ma vie en mineur ou en majeur, cela ne change pas l'amour de Dieu pour moi. Il est heureux quand j'exprime ma joie de vivre avec des timbales et des trompettes. Il est heureux lorsque je déplore ma plainte et que je lui fais confiance. Jésus-Christ dit: “Venez à moi, vous tous qui êtes accablés sous le poids d'un lourd fardeau, et je vous donnerai du repos.” (Matthieu 11, 28)

Beaucoup de choses changent déjà pour le mieux quand nous venons à Jésus-Christ avec nos lamentations. Il est près de nous et nous réconforte afin que nous puissions rejoindre la grande chorale de ceux qui louent Dieu. Pas seulement au paradis, mais aujourd'hui déjà.

Une pensée fait chanter mon cœur: dans le nouveau monde de Dieu, attendu par les chrétiens, il n'y aura pas de cris ni de souffrance. Dieu dit: ce jour viendra! L'apôtre Jean entend dans une vision des mots qui résonnent comme une musique dans mes oreilles: “Il essuiera toute larme de leurs yeux. La mort ne sera plus et il n'y aura plus ni deuil, ni plainte, ni souffrance. Car ce qui était autrefois a définitivement disparu.“ (Apocalypse 21, 4)

Comment est-ce ça va être au paradis? Je pense qu'il y aura beaucoup de musique: Dieu sera loué avec des timbales et des trompettes, beaucoup de fortissimo! Si les juges terrestres disent que personne ne peut revendiquer un silence total, pourquoi le juge céleste devrait-il en décider autrement? D'ailleurs, ce n'était pas tranquille sur l'écurie de Bethléem.

Je vous souhaite une semaine heureuse et bénie
Hans-Peter Nann

Si vous aimeriez prier, mais que les mots vous manquent, voici une prière préparée :

Jésus Christ, merci de m'avoir écouté.
Tu m'entends quand je suis heureux et je chante.
Tu m'entends quand les mots me manquent et que chaque chanson en moi est réduite au silence.

Je te dis ce qui est dans mon cœur: ...

S'il te plaît, apporte du réconfort dans mon cœur.
Rends-moi heureux à nouveau.
Remplis mon cœur de ta chanson d'amour.

Amen.

 

Druckversion Druckversion | Sitemap Diese Seite weiterempfehlen Diese Seite weiterempfehlen
© 2020 Hans-Peter Nann, Frankfurt am Main