« Dans les champs environnants, des bergers passaient la nuit pour garder leurs troupeaux. Un ange du Seigneur leur apparut et la gloire du Seigneur resplendit autour d'eux. Une grande frayeur les saisit.  Mais l'ange les rassura : N'ayez pas peur : je vous annonce une nouvelle qui sera pour tout le peuple le sujet d'une très grande joie. Un Sauveur vous est né aujourd'hui dans la ville de David ; c'est lui le Messie, le Seigneur. »

Luc 2:8-11

Chers lecteurs,

il y a deux semaines, le  jour de deuil national en Allemagne, le président français Emmanuel Macron s'est adressé au Bundestag allemand. En ce jour commémoratif, nous, Allemands, nous souvenons des victimes des deux guerres mondiales, des victimes de la violence et de la tyrannie dans toutes les nations. Les médias ont rapporté que c’était un discours émouvant. Il a eu beaucoup d'applaudissements!

Macron a insisté sur son message pour l'avenir: pour surmonter les nombreux défis de notre temps, l'Europe doit "ouvrir un nouveau chapitre".

Dieu a ouvert un nouveau chapitre de l'histoire humaine depuis longtemps. C'était il y a environ 2000 ans. A cette époque, il a envoyé un messager, un ange, avec un message émouvant pour l'avenir à son peuple: le sauveur tant attendu est né! Réjouissez-vous!

Dieu veut ouvrir un nouveau chapitre de l'histoire humaine. Les gens n'étaient pas à la hauteur des défis. Ils ne pouvaient pas vivre en paix, les uns forçaient les autres à entrer dans des systèmes politiques et religieux. L'humanité et le respect de Dieu n'avaient aucune valeur. Est-ce que quelque chose a changé depuis cette époque?

Dieu avait un plan. Bien avant la naissance du Sauveur, il avait dit par son prophète:

« Un rameau poussera sur le tronc d'Isaï, un rejeton naîtra de ses racines, et portera du fruit.  L'Esprit de l'Éternel reposera sur lui, et cet Esprit lui donnera le discernement, la sagesse, le conseil et la force; il lui fera connaître l'Éternel et s'attacher à lui. » (Ésaïe 11, 1-2)

Le messager de Dieu annonce aux bergers sur les champs: maintenant ce nouveau chapitre est ouvert. Maintenant, le Messie est ici. Jésus est né. Dans la ville de David, à Bethléem.

Mais Dieu ouvre ce nouveau chapitre d'une autre façon que prévu. L'ange ne visite pas les autorités religieuses à Jérusalem. Il ne parle pas non plus au chef d'état en exercice. Non, Dieu ne fait pas de visite inaugurale aux dignitaires et aux puissants de la politique et des affaires. Il s'adresse simplement aux gens ordinaires qui travaillent dans l'équipe de nuit. Bergers. Il leur rend visite au travail. À ces gens qui n'ont pas un travail facile. La nuit, ils veillent sur les troupeaux de bétail pour les protéger contre les voleurs et les prédateurs. Peut-être qu'il sont fatigués et qu'ils ont les yeux cernés. Peut-être qu'ils sentent l'odeur de sueur et de mouton.

Dieu montre sa gloire et sa splendeur à ces gens. Ils sont les premiers à entendre la bonne nouvelle de la naissance du Messie.

Dieu est ainsi: il commence "en dessous". Son fils n'est pas né dans un lit à baldaquin bleu pâle, mais dans une écurie puante, sur la paille. Dieu n'a pas peur de se salir les doigts. Il exige de son Messie ce qui était la vie de tous les jours à l'époque pour les gens ordinaires.

Dieu veut ouvrir un nouveau chapitre dans chaque vie. Il commence en bas, travaille sur la fondation. Il la rebâtit à travers son fils Jésus. L'Avent signifie: l'esprit de Jésus veut venir à nous. C'est l'esprit de la sagesse et du discernement, l'esprit de la raison, de la force et de la révérence pour Dieu, le Père céleste. Ce n'est pas une vision. Cela devient réalité pour celui qui permet à Dieu de toucher son cœur.

L'Avent signifie d'ouvrir un nouveau chapitre de la vie avec Dieu. Cela signifie de donner à la vie une nouvelle fondation. Là où cela se produit, la joie remplit le cœur.

Je vous souhaite une semaine de l'Avent béni!

 

Voici une prière :

Dieu, je te remercie d'avoir tenu tes promesses!
Tu changes le cœur de celui qui s'ouvre à toi.
Merci de m'inviter à ouvrir un nouveau chapitre de ma vie.
Remplis mon cœur de ta paix et de la grande joie promise par l'ange.

Amen.

Traduction H.C.

Druckversion Druckversion | Sitemap Diese Seite weiterempfehlen Diese Seite weiterempfehlen
© 2020 Hans-Peter Nann, Frankfurt am Main