Vous êtes le sel de la terre. Si ce sel perd sa saveur, avec quoi la salera-t-on? Ce sel ne vaut plus rien: il n'est bon qu'à être jeté dehors et piétiné.

 

Vous êtes la lumière du monde. Une ville au sommet d'une colline n'échappe pas aux regards.

 

Il en est de même d'une lampe : si on l'allume, ce n'est pas pour la mettre sous une mesure à grains : au contraire, on la fixe sur un pied de lampe pour qu'elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison.

 

C'est ainsi que votre lumière doit briller devant tous les hommes, pour qu'ils voient le bien que vous faites et qu'ils en attribuent la gloire à votre Père céleste.

 

Matthieu 5, 13-16


 
Aujourd'hui, Jésus nous montre la valeur des chrétiens dans ce monde. Quelle grande importance cela a-t-il pour ce monde, qu'il y ait des chrétiens. Ceci pourrait être considéré comme arrogant  - mais Dieu le voit très différemment. Ses gens sont importants dans ce monde. Nous valons beaucoup pour Dieu, mais il nous donne aussi une grande responsabilité.

Jésus le dit clairement dans ses paraboles, à savoir le discours du sel et de la lumière.

1. Le sel et la lumière sont essentiels.

Les gens de l'époque savaient immédiatement ce que Jésus voulait dire: une vie sans sel et sans lumière, c'est impossible. Le sel n'était pas juste l'épice pour un bon repas. Le sel était nécessaire en particulier pour la conservation du poisson et de la viande.

Imaginez le pêcheur Pierre après une pêche. S'il voulait garder ses sardines fraîches, il devait saler les poissons. Sinon, ils auraient été rapidement pourris à 40 ° à l'ombre. On n'aurait pas supporté leur odeur. Le poisson devait être conservé rapidement. Et les congélateurs n'existaient pas. Il n'y avait pas d'électricité. Donc: il fallait saler les poissons rapidement pour pouvoir encore les manger plus tard.

Et la lumière? La lumière était toute aussi importante dans ces maisons sombres et sans fenêtres. La lumière provenait d'une lampe à huile dans les pièces simples et sombres. Une lampe à huile qui rendait les pièces un peu plus claire.

Les gens de l'époque comprenaient immédiatement ce que Jésus voulait dire. Le sel perd sa raison d'être quand il ne sale plus. C'est logique, bien sûr! Jésus dit: « Si le sel perd sa saveur, avec quoi la salera-t-on? Ce sel ne vaut plus rien: il n'est bon qu'à être jeté dehors et piétiné. » Ce n'est que du sel de route.

Cela n'a rien à voir avec la neige et l'obligation de saler les routes en hiver. Mais avec l'ancienne méthode de production du sel. Aujourd'hui, le sel est obtenu industriellement, donc le sel de cuisson est pur pour l'utilisation en cuisine. Ce n'était pas possible il y a 2000 ans. Le sel était souvent extrait de la mer et contaminé. Si le sel par exemple devenait humide, alors il pouvait se gâter. Ensuite, il a juste été jeté comme des ordures.

Le point décisif est l'efficacité du sel. Jésus dit que le sel doit être efficace. Il doit faire ce pour quoi il est fait: le sel doit agir comme un sel. Il doit assaisonner, il doit conserver.

C'est la même chose avec la lumière. La lumière doit briller, doit éclairer ses environs. Elle ne peut pas faire ça quand elle est cachée sous un seau. Une lampe à huile ne sert plus à rien lorsqu'elle brûle dans une pièce sombre tout en étant couverte. Elle ne reçoit plus d'oxygène et elle s'éteint.

Nous arrivons au point décisif: Jésus applique la parabole à des personnes, à ses auditeurs, à nous chrétiens. A toi et moi.

Ce que Jésus dit est à couper le souffle. Écoutez-moi bien, dit-il, VOUS êtes le sel de la terre. VOUS, les chrétiens, êtes la lumière du monde.

Il ne dit pas: Pourriez-vous vous imaginer que de temps en temps, en fonction de votre âge et des circonstances, vous pourriez servir de sel dans votre église et de lumière dans votre famille?

Non, il ne le dit pas ainsi. VOUS ÊTES le sel de la terre. VOUS ÊTES la lumière du monde! - Ne dites pas: C'est impossible! Je ne peux pas faire ça! C'est trop! Jésus, tes exigences sont trop sévères!

2. Jésus ne vous accable pas. Il vous honore avec cette promesse!

Jésus vous honore. Il accorde à votre identité en tant que chrétien une valeur inimaginable. Jésus offre cette valeur. Le sel ne peut pas choisir sa valeur. Pas même la lumière.

Si Jésus fait appel à vous et d'autres chrétiens, « Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde », alors il vous donne non seulement une nouvelle mission, mais il vous offre aussi une nouvelle identité.

Que vous fonctionnez en tant que chrétien ou que vous soyez vraiment chrétien, cela fait une grande différence. Pour moi, un chrétien qui fonctionne est quelqu'un qui allume sa lumière quand c'est nécessaire. Le chrétien fonctionne seulement quand il veut être chrétien. Mais il éteint sa lumière quand cela ne lui convient pas. C'est une sorte de chrétien économiseur d'énergie.

Un chrétien qui fonctionne est quelqu'un qui ne sale que quand cela lui convient. Il peut aussi être doux comme du sucre selon sa propre intention.

Jésus dit clairement que vous êtes sel et lumière de tout votre être, de toute votre personnalité. Pas seulement les dimanches, mais 24h / 24 et 7j / 7.

L'apôtre Paul l'a expliqué au niveau spirituel (2 Corinthiens 5:17):

« Ainsi, celui qui est uni au Christ est une nouvelle créature: ce qui est ancien a disparu, voici : ce qui est nouveau est déjà là. »

 

Et (Gal 2, 20): « Ce n'est plus moi qui vis, c'est le Christ qui vit en moi. »

 

C'est la différence essentielle entre un chrétien qui fonctionne (qui décide pour lui-même, si, quand et où il veut être lumière et sel), et un chrétien dans le cœur duquel Jésus-Christ vit et dont l'être est de plus en plus façonné par Jésus-Christ. Qui ne peut s'empêcher d'être sel et lumière. Qui veut être rien que de la lumière et du sel dans son environnement! Dans son église! À l'endroit où il habite. Nous devenons sel et lumière si le Saint-Esprit habite dans nos cœurs.  S'il n'est pas seulement un invité de temps en temps, mais s'il vit en nous et travaille sur notre personnalité.

 

C'est à nous de permettre que nous devenions ce que nous devons être pour Jésus: le sel et la lumière. C’est notre destinée en tant qu'hommes qui suivent Jésus-Christ.

 

Jésus nous rappelle qu'un chrétien qui n'est pas prêt à chercher cette destinée n'est bon pour rien, il est aussi inutile que le sel qui est pourri ou la lampe qui est mise sous une mesure à grains. Personne n'a besoin de lui. Et pas Dieu non plus. Ces personnes manquent leur cible, manquent leur destin. Et ce serait dommage.

 

De tels gens sont impuissants dans ce monde. Ils sont plats, parfois même superflus. Ils n'ont pas de charisme. Ils sont inefficaces. Mais c'est exactement ce qu'ils devraient être, efficaces dans ce monde.

 

Alors, soyons sel et lumière là où nous vivons et travaillons!

 

Jésus ne limite pas notre champ d'action. Au contraire: il l'élargit. En tant que lumière et sel, nous sommes autorisés à travailler où que nous soyons. Juste là où se trouve le centre de notre vie.

 

La vie est pour nous, chrétiens, sans système double: le dimanche pieux et bon - et dans la vie de tous les jours jouer des coudes – nous ne devons pas mener notre vie d'une telle façon.

 

Les chrétiens qui sont sel et lumière font preuve d'une personnalité amicale et compatissante dans tous les lieux, dans tous les situations de la vie, où qu'elles soient.

 

Je tiens à préciser cela à la fin: j'ai toujours une petite lampe de poche avec moi quand je suis en voyage. Pour qu'en cas de besoin, je puisse trouver l'interrupteur d'éclairage ou la porte pendant la nuit. Cette petite lampe de nuit fait partie de mes bagages tout comme ma brosse à dents. Elle peut donc être synonyme de notre lumière spirituelle. Où que nous soyons: un OUI ferme à la volonté de Dieu, à la miséricorde de Dieu, à son amour pour tous les hommes. En tout ce que nous faisons: l'aspiration à la paix et à la justice, l'adoration du Saint-Esprit, tout cela fait partie de notre identité.

 

Jésus nous dit pourquoi ceci est tellement important: « Ce qui a éclairé votre vie, partagez-le avec des autres. Ainsi, les gens remarqueront le bien que vous faites et ils en attribueront la gloire à votre Père céleste. »

 

Être sel et lumière signifie que nous nous engageons dans le bien, c'est à dire dans ce qui fait réussir  la vie, dans ce qui encourage les relations avec nos prochains. Cela honore Dieu le Père. Voilà l'objectif: Dieu sera honoré et nous nous y engageons avec tout notre être, où que nous soyons.

 

Si vous dites que votre vie est parfois si plate et « sans assaisonnement », et chaque jour est gris et triste, alors vous pouvez le changer: Laissez le Christ entrer dans votre vie, laissez le Saint-Esprit entrer dans votre cœur. Laissez-le travailler. Alors il illuminera votre vie, et votre personnalité sera changée. Vous deviendrez une personne "bien assaisonnée", et vos prochains s'en réjouiront!

 

Traduction H.C.

Druckversion Druckversion | Sitemap Diese Seite weiterempfehlen Diese Seite weiterempfehlen
© 2020 Hans-Peter Nann, Frankfurt am Main