Jésus dit: „Ne vous imaginez pas que je sois venu pour abolir ce qui est écrit dans la Loi ou les prophètes ; je ne suis pas venu pour abolir, mais pour accomplir.” Mathieu 5:17

 

Chers lecteurs,

 

En décembre 1987, le président américain Reagan et le secrétaire général soviétique Gorbatchev ont signé le traité INF. Les deux pays se sont engagés à détruire des missiles nucléaires à moyenne portée. En février 2019, les États-Unis ont résilié ce contrat. Les États-Unis ont accusé les Russes de rupture de contrat. La Russie a immédiatement accusé les États-Unis d’avoir violé le traité pendant longtemps.

 

Les contrats qui sont brisés ne valent rien. Cela s’applique en politique, dans tous les domaines de la vie. Si les contractants ne respectent pas ce qu'ils ont convenu, la relation de confiance est perturbée ou même détruite.

 

 Dans son sermon sur la montagne, Jésus accuse l'élite religieuse d'avoir détruit l'alliance avec Dieu. Les pharisiens et les professeurs de droit ne s'intéressaient qu'à l'observation des lettres. Ils avaient depuis longtemps oublié la signification des commandements de Dieu. Un exemple: ils demandent hypocritement à Jésus s'il est possible de guérir une personne le jour du sabbat. Jésus dit: bien sûr! Bien sûr, on peut faire du bien à une autre personne le jour du sabbat! Et il fait ça, il guérit un homme avec une main handicapée.

 

Cela rend furieux les pharisiens. Ce n'est pas possible! Ce Jésus doit partir! Ils réfléchissent à la manière de le tuer (Matthieu 12: 9-13). Car leurs règles religieuses sont plus sacrées pour eux que l'homme. Ils ne réalisent pas qu'ils détruisent leur confiance en Dieu.

 

La relation de confiance entre Dieu et l'homme a longtemps été perturbée. Parce que les gens ne peuvent pas respecter les règles de vie de Dieu. Lorsque Moïse est venu avec deux tablettes de pierre du mont Sinaï (Exode 34), il a tenu les dix commandements de Dieu. Seulement dix commandements. Vous pouvez les compter sur les deux mains. Seulement dix règles simples du ciel pour la vie sur terre (Ex. 20). Mais encore et encore brisé, jusqu'à aujourd'hui.

 

Jésus-Christ a dit: Je viens restaurer la relation de confiance entre Dieu, mon Père et vous autres. Je vais accomplir les lois de Dieu. Toutes les lois, sans exception! Jésus ne renonce pas au contrat que Dieu a fait avec les gens. Il remet en ordre la relation de confiance perturbée. Jésus ne change pas les ordonnances de Dieu, il ne les annule pas. Le Fils de Dieu les remplit tous. Il peut faire cela, seulement lui.

 

Jésus a toujours demandé quelle est la volonté de Dieu. C'est comme ça qu'il a vécu. C'est comme ça que nous devrions vivre. Il nous dit quoi prier: "Père céleste, que ta volonté soit faite!" (Matthieu 6:10).

Si je ne réussis pas malgré les meilleures intentions, je peux alors venir à Jésus avec ma culpabilité. Sur la croix de Golgotha, il a payé pour la culpabilité de tous les briseurs de contrat. Sur la croix de Golgotha, il a dégagé le chemin au Père céleste.

 

Parce que Jésus-Christ a accompli la loi de Dieu jusqu'à la dernière cerise sur le gâteau, nous n'avons plus besoin de vivre de manière convulsive à la lettre de la loi. Jésus-Christ nous apporte la merveilleuse liberté de vivre en tant qu'enfants de Dieu.

 

Lorsque des hommes d'État signent des contrats, ils signent le document, se lèvent, se serrent la main et montrent fièrement le nouveau contrat. Ensuite, ils se donnent ce document important. Mais non seulement ils se donnent un morceau de papier, mais le contrat porte sur une jaquette spéciale. Dans un étui de protection rouge ou noir. Parce que le contrat est très spécial.

 

C'est ce que Dieu fait en principe. Il nous serre la main, nous tend sa nouvelle loi. Sur la jaquette se trouve en grosses lettres: REMPLI PAR MON FILS DE JÉSUS. RÉALISÉ PAR SON AMOUR. Jésus est l'accomplissement de la loi. Il a rempli le contrat avec son amour pour nous. Jésus-Christ est l'amour de Dieu en personne. Et "l'amour est l'accomplissement de la loi de Dieu", dit l'apôtre Paul dans Romains 13:10.

 

Dieu nous donne un nouveau "contrat" ​​à travers Jésus-Christ, il conclut une nouvelle alliance avec nous. Celui qui le "signe" par son joyeux "OUI!" n'a plus à combattre dans son cœur avec Dieu et ses commandements. Dieu pour lui n'est plus un ennemi mais le Père qui est aux cieux. C'est un enfant de Dieu. L'amour de Dieu devient la force motrice de sa vie. En tant qu'enfants de Dieu, nous ne combattons pas nos semblables par des pensées, des paroles ou des actes. Car "l'amour ne fait de mal à personne" (Romains 13:10).

 

Celui qui, par Jésus-Christ, est devenu un enfant de Dieu, accomplira avec joie l'ordre de vie de Dieu. Pour l'amour de Dieu et de ses semblables. Le Saint-Esprit lui donne la volonté et la force.

 

Lorsque Reagan et Gorbatchev ont signé le contrat, ils ont échangé les stylos, se sont serré la main et le public de la Maison-Blanche a applaudi. Vous ne recevrez certainement pas de stylo céleste lorsque vous direz "OUI" à Jésus-Christ. Mais je suis tout à fait sûr qu'il y a de grandes applaudissements au ciel pour vous. Dites "oui" et vous entendez avec votre cœur les anges applaudir.

Druckversion Druckversion | Sitemap Diese Seite weiterempfehlen Diese Seite weiterempfehlen
© 2020 Hans-Peter Nann, Frankfurt am Main