Nouvel Adam

Jésus faisait le tour de toute la Galilée, il enseignait dans les synagogues, proclamait la bonne nouvelle du règne. (Mathieu 4, 23)

En entendant ces paroles, tous ceux qui étaient dans la synagogue (a Nazareth) se mirent en colère. Ils se levèrent, entraînèrent Jésus hors de la ville, jusqu'au sommet de la montagne sur laquelle elle était bâtie, afin de le précipiter dans le vide. Mais il passa au milieu d'eux et s'en alla. (Luc 4, 28 – 30)

Chers lecteurs,

également dans sa ville natale de Nazareth, Jésus proclame le royaume de Dieu. Lors du service dans la synagogue, il dit au public que les promesses du prophète Isaïe sont maintenant tenues. Ce que fait Jésus, c'est l'accomplissement des Ecritures. Jésus sert les gens, il se soucie des pauvres et des opprimés. Son ministère est un service rendu à tous. Les païen sont également inclus. Même les païen devraient connaître l'évangile. Les païen aussi sont des personnes aimées de Dieu!

Sur ce, Jésus ne se fait pas d'amis à Nazareth. Est-ce que ce Jésus, le fils d'un charpentier, veut être le Messie? Cela met les gens en colère! Ils repoussent le Messie. Ils veulent le tuer. Ils veulent le faire tomber de la falaise.

Mais Jésus échappe aux assaillants. Personne n'a le droit de le tuer. Lui seul décide quand l'heure de sa mort sera là. Après avoir prié dans le jardin de Gethsémané, il dit: „L'heure est venue où le Fils de l'homme va être livré entre les mains des pécheurs“ (Mathieu 26,45). Maintenant, Jésus va volontairement à la croix. Il se sacrifie à l'heure où la mission du Père céleste est accomplie. „Tout est accompli“ dit-il a la croix (Jean 19:30).

Jésus ne sera pas victime de la justice de Lynch. Les personnes religieuses font de lui le processus. Comme à Nazareth et plus tard à Jérusalem, la question centrale qui se pose aujourd'hui est de savoir qui est Jésus. Est-il vraiment le Messie? Est-il vraiment le fils de Dieu? Le grand prêtre voulait alors de la clarté. Il demande à l'homme de Nazareth: "Je t'adjure, par le Dieu vivant, de nous déclarer si tu es le Messie, le Fils de Dieu”. Jésus lui répondit: “Tu l'as dit toi-même” (Matieu 26, 63/64). C'est sa condamnation à mort.

Lorsque Jésus meurt sur la croix, l'officier romain reconnaît d'instant en instant que cet homme est le Christ. Un soldat païen témoigne: „Cet homme était vraiment le Fils de Dieu“ (Mathieu 27,54).

Sur la falaise de Nazareth, Jésus traverse ses ennemis. Il la laisse derrière et continue. À Pâques, Jésus-Christ passe par la mort. Il laisse la mort, l'ennemi de Dieu, derrière lui et continue. Il va chez les femmes sur la tombe. Il va chez les disciples. Il est également sur le chemin des gens aujourd'hui. Il recherche des personnes qui lui font confiance. Celui qui lui fait confiance, il ouvre la voie au ciel. Mais qui veut pousser Jésus hors de la falaise, qui le condamne, qui se plonge dans le malheur.

Ceux qui font confiance à Jésus-Christ ont un avenir avec Dieu! Un avenir qui laisse la mort derrière. L'apôtre Paul nous montre ce qui nous attend Chrétiens:

“L'Ecriture ne déclare-t-elle pas: Le premier homme, Adam, devint un être vivant, doué de la vie naturelle ? Le dernier Adam – le Christ - est devenu, lui, un être qui, animé par l'Esprit, communique la vie. Mais ce qui vient en premier lieu, ce n'est pas ce qui appartient au règne de l'Esprit, c'est ce qui appartient à l'ordre naturel ; ce qui appartient au règne de l'Esprit ne vient qu'ensuite. Le premier homme, formé de la poussière du sol, appartient à la terre. Le « second homme » appartient au ciel. Or, tous ceux qui ont été formés de poussière sont semblables à celui qui a été formé de poussière. De même aussi, ceux qui appartiennent au ciel sont semblables à celui qui appartient au ciel. Et comme nous avons porté l'image de l'homme formé de poussière, nous porterons aussi l'image de l'homme qui appartient au ciel.“ (1 Corinthiens 15, 45 – 49)

J'attends ça avec moi! Je vous souhaite une Pâques bénie!

Druckversion Druckversion | Sitemap Diese Seite weiterempfehlen Diese Seite weiterempfehlen
© 2020 Hans-Peter Nann, Frankfurt am Main