Heureux ceux qui répandent autour d'eux la paix, car Dieu les reconnaîtra pour ses fils. Mathieu 5:9

 

Chers lecteurs,

 

Jimmy Carter, le 39e président des États-Unis, a écrit en 1981 à la fin de son mandat: „J'ai la consolation de penser qu'au cours de la période de mon administration, pas une goutte de sang d'un seul citoyen n'a été versée par l'épée de guerre.“ (Original: I have the consolation to reflect that during the period of my administration not a drop of the blood of a single citizen was shed by the sword of war.)

 

Malheureusement, il y a eu du sang versé depuis qu'il y a des gens. Nous vivons actuellement cette situation dans les nombreuses zones de crise de notre planète, en particulier en Syrie. L'ONU tente à plusieurs reprises d'empêcher l'escalade des conflits par le biais de missions de maintien de la paix. En 1992, le Conseil de sécurité des Nations Unies a même classé le terrorisme parmi les menaces à la paix dans le monde.

 

Les personnes qui ont écouté Jésus ne savaient rien de la paix dans le monde. Les empereurs romains Auguste, Tibère ou Caligula ont alors dominé le monde antique avec leur présence militaire. Jésus prêche aux personnes dont la vie est façonnée par le pouvoir occupant romain. Avec eux, il parle de sa mission de paix. Ils doivent devenir des artisans de paix, de simples paysans et éleveurs de moutons, des pêcheurs et des fruits et légumes, hommes, femmes, enfants, jeunes et vieux. Il met leur coeur à être un pacificateur.

 

Certaines personnes ont peut-être pensé: Jésus, pourquoi nous dis-tu cela? Cela doit être entendu par les puissants à Jérusalem ou à Rome! Il s'agit de guerre et de paix. Ma voix n'est pas entendue. Mon avis n'est pas demandé!

 

Je pense que Jésus le voit très différemment. Il leur parle en tant que Prince de la paix que le prophète Isaïe a prédit depuis longtemps (Esaïe 9: 4-6): “Toute chaussure de guerrier qui martèle le sol, et tout manteau que l'on a roulé dans le sang seront livrés aux flammes, pour être consumés. Car pour nous un enfant est né, un fils nous est donné. Et il exercera l'autorité royale, il sera appelé Merveilleux Conseiller, Dieu fort, Père à jamais et Prince de la Paix. Il étendra sans fin la souveraineté et donnera la paix qui durera toujours au trône de David et à tout son royaume. Sa royauté sera solidement fondée sur le droit et sur la justice, dès à présent et pour l'éternité. Voilà ce que fera le Seigneur des armées célestes dans son ardent amour.”

 

Jésus-Christ est ce prince de la paix. Il ne commence pas sa mission de paix avec les puissants, mais avec des gens comme Vous et moi. La paix devrait commencer avec nous et par nous. Nous devrions faire la paix.

 

Vous connaissez probablement des fondations. Les fondations existent presque partout dans le monde. En Allemagne, une fondation est une "institution qui, avec l'aide d'une fortune, poursuit un but déterminé par le fondateur". En d'autres termes, quelqu'un fait une fortune dans un but précis. C'est exactement ce que fait Jésus. Il fait don d'une fortune dans le but de créer la paix.

 

Il a donné cette fortune spirituelle avec les Béatitudes: à ceux qui viennent à Dieu les mains vides et ont la main et le cœur remplis de Lui. Il nous apporte son réconfort, son assistance par la puissance du Saint-Esprit. Il nous présente avec douceur, ce courage pour un leadership doux et non violent. Il nous donne la justice, la miséricorde, un cœur pur. C'est le capital de fondation spirituelle qu'il veut donner à chaque être humain. Dans Mt 7: 7 + 8 il dit: „Demandez, et vous recevrez ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l'on vous ouvrira. Car celui qui demande reçoit ; celui qui cherche trouve, et l'on ouvre à celui qui frappe.”

Cette porte pour devenir un artisan de la paix est donc ouverte à tous. Nous devons simplement venir à Jésus-Christ et lui demander. Jésus lui-même est la porte ouverte à tous (Jean 10:11): „C'est moi qui suis la porte. Celui qui entre par moi sera sauvé.“

 

Jésus nous invite, Vous et moi, à devenir des artisans de paix à l'endroit où nous vivons et travaillons. Pour les gens avec qui nous vivons. Nous devrions activement créer la paix dans nos familles, avec nos voisins, sur notre lieu de travail. Aussi dans nos communautés.

 

Vous ne recevez pas le prix Nobel de la paix pour cela. Mais Jésus-Christ vous dit d'être un véritable enfant de Dieu en tant que pacificateur. Vous serez une personne bénie! Vous pourrez donner aux autres la paix intérieure que Jésus vous a donnée. Par conséquent: utilisez votre capital de fondation aujourd'hui: réconfort, douceur, compassion, justice. Aidez les autres à apporter la paix de Dieu. Aidez à contrer les conflits dans votre ville, votre famille, votre église avec la paix de Dieu. Il y a beaucoup de capital spirituel à votre disposition.

 

“Alors la paix de Dieu, qui surpasse tout ce qu'on peut concevoir, gardera votre cœur et votre pensée sous la protection de Jésus-Christ.” (Philippiens 4:7)

 

Druckversion Druckversion | Sitemap Diese Seite weiterempfehlen Diese Seite weiterempfehlen
© 2020 Hans-Peter Nann, Frankfurt am Main