Pas d'entente!

Le diable le transporta encore sur une très haute montagne. Là, il lui montra tous les royaumes du monde et leur magnificence. Puis il lui dit : Tout cela, je te le donnerai si tu te prosternes devant moi pour m'adorer. Alors Jésus lui dit : Va-t'en, Satan ! Car il est écrit : Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et c'est à lui seul que tu rendras un culte. Là-dessus, le diable le laissa. Et voici que des anges vinrent et se mirent à le servir.

Mathieu 4, 8 - 11

Chers lecteurs,

deux fois, le diable a essayé en vain d'amener Jésus et sa mission à l'échec. La première fois, suggérant de mettre fin à la saison du désert et de ne plus compter sur l'aide de Dieu. La deuxième fois, il provoqua Jésus en lui suggérant de jouer avec la vie et de se risquer aveuglément. Maintenant, il essaie à nouveau avec un accord. Il suggère: Je pose le monde à tes pieds quand tu te prosternes devant moi.

Satan savait que Jésus avait quitté la gloire du Père. Dans sa louange, l'apôtre Paul le décrit comme suit: "Jésus-Christ lui qui, dès l'origine, était de condition divine, ne chercha pas à profiter de l'égalité avec Dieu, mais il s'est dépouillé lui-même, et il a pris la condition du serviteur. Il se rendit semblable aux hommes en tous points, et tout en lui montrait qu'il était bien un homme. Il s'abaissa lui-même en devenant obéissant, jusqu'à subir la mort, oui, la mort sur la croix.” (Philippiens 2, 6 – 8)

Dieu devient homme en Jésus-Christ. Jésus peut être humilié. Il quitte la splendeur et la gloire du ciel et vient à nous, humains. Jésus traverse l'épreuve pour expier le péché de tous les hommes. Avant Jésus se trouve maintenant de cette façon, qui atteint son objectif sur le Calvaire. “Car Jésus Christ a apaisé la colère de Dieu contre nous en s'offrant pour nos péchés et pas seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entire” (1 Jean 2,2).

Satan veut empêcher cet objectif par tous les moyens. Même ses disciples sont séduits et contredisent Jésus. Quand Jésus dit qu'il doit souffrir et être tué sur le chemin de Jérusalem, ses disciples ne veulent pas le croire. À l'époque, cela ne correspondait pas à la pensée des gens et beaucoup de gens ne sont pas d'accord avec cela. Ils veulent voir un Christ glorieux, pas un Christ souffrant. La croix dérange beaucoup de gens. Un Dieu souffrant et mourant - ça ne va pas!

Lorsque Pierre doit écouter ce que Jésus est sur le point de faire, il prend le Messie de côté: Dieu nous en préserve, Seigneur! Tout, pas seulement ça! (Matthieu 16:21 f). Puis Jésus dit à son plus proche confident: Arrière, «Satan» ! Eloigne-toi de moi ! Tu es un obstacle à ma mission, car tes pensées ne sont pas celles de Dieu ; ce sont des pensées tout humaines.” (Mathieu 16, 22 + 23)

Jésus veut aller au bout de son épreuve. Il le fait par amour pour nous. Il donne sa vie pour que nous puissions vivre dans la communion éternelle avec Dieu le Père. Il reste obéissant au Père. ”C'est pourquoi Dieu l'a élevé à la plus haute place et il lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, pour qu'au nom de Jésus tout être s'agenouille dans les cieux, sur la terre et jusque sous la terre, et que chacun déclare: Jésus-Christ est Seigneur à la gloire de Dieu le Père”. (Philippiens 2, 9 – 11)

Toutes les personnes sont invitées aujourd'hui à adorer uniquement Jésus-Christ. Seul Jésus-Christ mérite l'honneur. Pas d'adoration d'idoles, de pouvoir et de richesse. Personne ne devrait tomber stupéfait devant la beauté de la nature. Personne ne devrait s'incliner devant l'auto-glorification d'autrui. Personne ne devrait se faire une idole. N'adore pas ton propre corps, pas ta sexualité. Personne ne devrait s'efforcer que le monde repose à ses pieds.

Je vous encourage à résister à la séduction, même si les offres peuvent être tentantes. Ne faites pas affaire avec les séducteurs de ce monde! Je veux délibérément prier tous les jours: “Garde-nous de céder à la tentation, et surtout, délivre-nous du diable. Car à toi appartiennent le règne et la puissance et la gloire à jamais. Amen.” (Mathieu 6:13).

Je vous souhaite une semaine bénie.

 

Druckversion Druckversion | Sitemap Diese Seite weiterempfehlen Diese Seite weiterempfehlen
© 2020 Hans-Peter Nann, Frankfurt am Main