Undercover Boss

C'est à cette époque que parut Jésus. Il se rendit de la Galilée au Jourdain, auprès de Jean, pour être baptisé par lui. Mais Jean essaya de l'en dissuader. Il lui disait : C'est moi qui ai besoin d'être baptisé par toi, et c'est toi qui viens à moi ! Jésus lui répondit : Accepte, pour le moment, qu'il en soit ainsi ! Car c'est de cette manière qu'il nous convient d'accomplir tout ce que Dieu demande. Là-dessus, Jean accepta de le baptiser.

Mathieu 3:13-15

Chers lecteurs,

Connaissez-vous le documentaire télévisé soap Undercover Boss? Puisque les patrons travaillent dans leur propre entreprise, déguisés en travailleurs non qualifiés, donc en employés non qualifiés. C'est le meilleur moyen de connaître votre entreprise. Ils quittent la salle des patrons et travaillent avec eux, là où ils ne viennent généralement pas. Il fait donc l'expérience de près du travail des employés. La vie professionnelle avec ses problèmes. (Donc, j'aurais été totalement inconfortable si mon patron avait regardé mes doigts!)

Ce que Jésus fait au Jourdain n’est pas un savon documentaire céleste. Le Messie descend dans le Jourdain et y est baptisé comme tous les autres. Il est baptisé comme un pécheur. Il entre dans la même eau que tous les autres baptisés avant lui. Il devient l'un d'entre eux. Le Fils de Dieu quitte la salle des patrons et passe au niveau des pécheurs.

L'apôtre Paul décrit cela dans sa lettre aux Philippiens (Philippians 2, 6 – 8): Lui qui, dès l'origine, était de condition divine, ne chercha pas à profiter de l'égalité avec Dieu, mais il s'est dépouillé lui-même, et il a pris la condition du serviteur. Il se rendit semblable aux hommes en tous points, et tout en lui montrait qu'il était bien un homme. Il s'abaissa lui-même en devenant obéissant, jusqu'à subir la mort, oui, la mort sur la croix.

Jésus était égal en toutes choses à Dieu, mais il ne tenait pas à être comme Dieu. Il a abandonné tous ses privilèges et est devenu un esclave. Il est devenu un être humain dans ce monde et a partagé la vie des gens. Obéissant à Dieu, il s’humiliait si profondément qu’il mourut, voire la mort criminelle sur la croix.

Non, Jésus n'est pas un chef en secret qui veut juste voir pendant quelques jours ce que son peuple fait "en bas". Jésus partage la vie des gens tout en restant sacré. Jésus, picturalement, met nos chaussures et reste toujours le Saint de Dieu, le Christ.

J'ai lu cette prière d'un Indien Sioux: "Oh, grand esprit, ne me laisse jamais juger ni critiquer qui que ce soit avant d'avoir erré dans ses mocassins pendant deux semaines." - Respect pour cette attitude! Je veux aussi voir la vie du point de vue de mon prochain. Ou du point de vue de mon concurrent. Ou même mon ennemi.

Jésus change de camp. Il n'est pas seulement touché par l'eau du Jourdain. Il est touché par la vie des gens qui l'entourent. Il est affecté par ma vie. Lui touche ta vie! Il nous accompagne et met picturalement nos chaussures.

Ses pieds le mènent vers une femme, par exemple, qui a des problèmes de relations encore et encore. Une femme qui est devenue une étrangère. Personne n'a plus aimé. Il ne la condamne pas mais lui ouvre une nouvelle perspective de la vie (Jean 4).

Ou alors, il se rend chez un percepteur d'impôts de la ville, un type totalement corrompu. Jésus veut même manger avec ce tricheur. Il ne condamne pas cet homme mais veut l'aider à vivre avec Dieu. La rencontre avec le Messie change radicalement cet homme (Luc Evangile 19).

Non, Jésus n'est pas un chef en secret. Il montre à tous qu'il est le Messie. Qu'il est la vie en personne (Jean 11:25). Jésus apporte la vie à sa guise.

Et alors il prend la croix sur lui-même. La croix pour être un pécheur. Il expie toute culpabilité sur la croix de Golgotha. La culpabilité de la femme au Jakobbrunnen. La culpabilité du fraudeur fiscal Z. Il supprime les legs, de sorte que le début avec Dieu est possible.

Au début, Jean-Baptiste ne comprenait pas ce renversement des rôles. Mais ensuite, Jésus a dit: "Accepte, pour le moment, qu'il en soit ainsi" (Matthieu 3:15). Voici la demande adressée à vous et à moi: autoriser ce que Jésus-Christ a fait pour nous. Je veux admettre que je suis une personne qui a besoin de la miséricorde de Dieu. Je veux laisser Jésus-Christ me donner une toute nouvelle vie dans sa communauté. Je veux aussi laisser Jésus me voir.

"Accepte, pour le moment, qu'il en soit ainsi” Jésus dit. Permettre à Jésus de remettre en question l'ancienne vie - comme avec la femme au puits de Jacob. Permettre à Jésus de rechercher la communion avec nous. Permettre à la vie de changer - comme chez Zaccheus. Permettez juste. Tout le reste est fait par Jésus. Il veut que nous vivions avec lui un jour au premier étage.

Je vous souhaite une semaine bénie!

Druckversion Druckversion | Sitemap Diese Seite weiterempfehlen Diese Seite weiterempfehlen
© 2020 Hans-Peter Nann, Frankfurt am Main