La récréation est un must!

 

Jésus dit “Venez à moi, vous tous qui êtes accablés sous le poids d'un lourd fardeau, et je vous donnerai du repos.“ Mathieu 11, 28

 

Chers lecteurs,

 

Les gens ont les points de vue et les opinions les plus différents. Que les masques soient utiles dans cette pandémie de corona ou les couvre-feux, beaucoup de gens se disputent à ce sujet. Il n'y a pas d'accord sur la question de savoir si les voitures doivent être interdites dans nos centres-villes et si les voitures à moteur électrique sont l'avenir. Que tel ou tel parti politique devrait gouverner, cela donne lieu à des disputes.

 

Il n'y a qu'un seul point sur lequel tout le monde est d'accord, les opposants masqués et les porteurs de masques, les militants écologistes et les conducteurs de diesel, les socialistes et les libéraux : tout le monde a besoin de repos et de loisirs. Chacun a besoin de moments où il peut se remettre du stress au travail, des nombreuses exigences de la vie quotidienne. Mais il n'y a pas que les managers qui sont stressés. Je connais aussi des personnes âgées qui sont stressées par leur solitude. Qui doivent lutter contre leur solitude. Qui sont accablés par la vie de vieillesse.

 

Mais il n'y a pas que les influences extérieures qui nous rendent agités. Le scientifique et philosophe Pascal dit dans un de ses écrits : "Les problèmes de l'agitation se trouvent en nous-mêmes". L'homme est souvent incapable de rester tranquillement dans sa chambre pendant une heure. Nous souffrons d'une addiction à nous disperser dans toutes sortes de choses. Les médias sociaux réclament constamment notre attention.

 

Maintenant, Jésus dit : "Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, je vous donnerai du repos". Je vois dans cette invitation une triade harmonieuse :

 

  1. Allez à Jésus-Christ. C'est la première étape. Prenez votre temps, loin du bruit et de l'agitation de la vie quotidienne, pour rechercher la présence de Dieu. Devenez silencieux et parlez-lui. Mettez le smartphone de côté une fois, mettez-le en sourdine. Bien sûr, c'est là que le problème commence. Prendre du temps pour Dieu ? C'est un luxe pour beaucoup. Il y a tant de choses plus importantes. Mais est-ce vraiment vrai ? Le théologien catholique Romano Guaradini dit à propos de la prière : "elle peut être pour l'homme intérieur ce que le pain est pour un homme affamé, un médicament pour un homme malade, ou une fleur pour un homme qui se dessèche dans la grisaille de la vie quotidienne". Parler à Dieu, avoir du temps pour la source de la vie, c'est comme de l'eau pour une personne assoiffée.

 

  1. Pour dire à Jésus-Christ les fardeaux avec lesquels nous luttons. Pour lui dire ce qui rend notre vie difficile. Si vous manquez de mots, vous pouvez prier avec les paroles des Psaumes, par exemple. Les prières des autres peuvent rendre nos propres prières plus faciles. Bien sûr, Dieu entend aussi ce que nous disons spontanément. Il écoute ce qui nous tourmente pendant les nuits blanches. Il entend le gémissement de l'âme. Il est le connaisseur du coeur ! Prier avec les mots d'un psaume nous fait également prendre conscience que les gens, autrefois, devaient porter des fardeaux similaires. Même si leur situation de vie était tout à fait différente.

 

  1. Jésus donne le repos. Ce reste a une qualité spéciale et unique. Jésus donne à notre âme sa paix. La paix de Dieu se répand à l'intérieur. Seul Jésus-Christ peut nous donner cette paix intérieure, qui nous rend calme pour la suite du voyage. Cela nous libère de l'agressivité, de l'impatience et du stress. Celui qui se repose en présence du Dieu vivant peut mieux faire face aux défis de la vie quotidienne. Il retrouve l'équilibre pour son âme. Il repose en lui-même, car son âme repose dans la main de Dieu. 

 

Je vous souhaite de toujours trouver le temps de parler à Jésus-Christ. Je vous souhaite qu'en sa présence, vous receviez une nouvelle force pour votre vie quotidienne et la paix de Dieu pour votre âme.

Druckversion Druckversion | Sitemap Diese Seite weiterempfehlen Diese Seite weiterempfehlen
© 2020 Hans-Peter Nann, Frankfurt am Main