Jésus-Christ parle: „Mes brebis écoutent ma voix, je les connais et elles me suivent.  Je leur donne la vie éternelle : jamais elles ne périront et personne ne pourra les arracher de ma main. Mon Père qui me les a données est plus grand que tous, et personne ne peut arracher qui que ce soit de la main de mon Père.  Or, moi et le Père, nous ne sommes qu'un.“ Jean 10, 27 – 30

 

Chers lecteurs,

 

Les futurologues connaissent actuellement un boom. Que disent les experts sur la période suivant la crise de Corona? Comment nos vies vont-elles changer? Qu'est-ce qui va changer? Qu'est-ce qui ne changera pas? Quelles sont les conséquences de cette pandémie mondiale pour notre société, pour moi personnellement?

 

En période d'incertitude, chacun se pose de telles questions. Elle était semblable à celle des disciples après que Jésus ait été crucifié, soit mort et enterré. Comment cela se passerait-il? Est-ce que cela continuerait ou si la vie s'arrêtait? Tous les projets d'avenir des disciples ont été balayés d'une heure à l'autre. Tous les espoirs s'étaient dissous dans le néant.

 

Puis vint le matin de Pâques. Et ce matin-là, la vie a radicalement changé: ce n'était pas fini ! Au contraire: un nouvel avenir avait commencé. Jésus-Christ était vivant, il avait rendu la mort impuissante. La vie éternelle n'était pas une fantaisie religieuse, mais était visible dans le Christ ressuscité. La nouvelle gloire de Dieu devait être vue en Jésus d'une manière très réelle!

 

Cela a eu des conséquences! Le Christ ressuscité l'a dit à ses disciples et il nous le dit aujourd'hui: je donne la vie éternelle à tous ceux qui m'appartiennent. Lui appartenir, c'est appartenir à Jésus, le bon berger. Jésus donne l'avenir glorieux avec Dieu à ceux qui connaissent sa voix et l'écoutent. Ceux qui écoutent sa voix, écoutent sa parole et la suivent.

 

Le Christ ressuscité nous dit, à vous et à moi (Apoc. 1:17+18): “N'aie pas peur. Moi, je suis le premier et le dernier, le vivant. J'ai été mort, et voici : je suis vivant pour l'éternité ! Je détiens les clés de la mort et du séjour des morts.“

 

C'est la joie de Pâques ! Le Bon Pasteur Vous parle: N'ayez pas peur! Quoi qu'il arrive dans les temps à venir, le Bon Pasteur Jésus a tout pouvoir dans le ciel et sur la terre et au-delà. Et rien ne peut nous arracher à la main de Dieu. Tout ce qui peut assombrir notre vie dans les jours, mois ou années à venir : le Christ ressuscité est notre Seigneur et nous connaît. Il vous connaît et il me connaît. Il vous protège et veut que vous atteigniez votre but: la communion éternelle avec Dieu le Père. Car Jésus nous connaît et nous aime.

 

Le bon berger conduit ses moutons dans la vie éternelle. Apocalypse 7, 15 - 17 nous montre les "verts pâturages" et "l'eau douce" du psaume 23. „C'est pourquoi ils se tiennent devant le trône de Dieu et lui rendent un culte nuit et jour dans son Temple. Et celui qui siège sur le trône les abritera sous sa Tente. Ils ne connaîtront plus ni la faim, ni la soif ; ils ne souffriront plus des ardeurs du soleil, ni d'aucune chaleur brûlante.  Car l'Agneau qui est au milieu du trône prendra soin d'eux comme un berger, il les conduira vers les sources d'eaux vives, et Dieu lui-même essuiera toute larme de leurs yeux.“

 

C'est pourquoi, à Pâques 2020, je veux me joindre au chant triomphal de la foi (Romains 8:38 f):

“Oui, j'en ai l'absolue certitude: ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni le présent ni l'avenir, ni les puissances, ni ce qui est en haut ni ce qui est en bas, ni aucune autre créature, rien ne pourra nous arracher à l'amour que Dieu nous a témoigné en Jésus-Christ notre Seigneur.”

 

Ce que disent les futurologues reste de la spéculation. Ce que dit Jésus-Christ est la vérité. Je vous souhaite des Pâques bénies, un cœur heureux et le réconfort de Dieu.

Druckversion Druckversion | Sitemap Diese Seite weiterempfehlen Diese Seite weiterempfehlen
© 2020 Hans-Peter Nann, Frankfurt am Main