Jésus-Christ parle: Si quelqu'un veut te faire un procès pour avoir ta chemise, ne l'empêche pas de prendre aussi ton vêtement. Matieu 5, 40

 

Chers lecteurs,

 

Jeune homme, j'ai acheté la voiture de mes rêves: une VOLVO 264. D'occasion. Il y a beaucoup de kilomètres à parcourir. Mais 6 cylindres d'une capacité de 2,7 l ! Je l'admets : j'étais un “chien fou”! Ma banque a réalisé mon rêve. Ils m'ont accordé un prêt. Mais j'ai dû laisser le certificat d'enregistrement en garantie. Comme garantie.

 

Les personnes qui écoutaient Jésus dans le Sermon sur la Montagne ne pouvaient pas aller à la banque si elles étaient à court d'argent. S'ils voulaient acheter un âne neuf ou d'occasion, quelqu'un devait leur prêter de l'argent. Selon la devise "la confiance est bonne, un gage est meilleur", le créancier était autorisé à exiger un gage. Par exemple, un manteau. Moïse avait établi la procédure de cette manière: Si tu prêtes quelque chose à ton prochain, tu ne pénétreras pas dans sa maison pour te saisir d'un gage; tu attendras dehors que l'emprunteur t'apporte son gage à l'extérieur. S'il s'agit d'un pauvre, tu ne te coucheras pas sans lui avoir restitué le gage. Tu ne manqueras pas de le lui rapporter au coucher du soleil pour qu'il puisse s'en couvrir à son coucher en te bénissant, et l'Eternel ton Dieu considérera cela comme une marque de justice. (Deutéronome 24, 10 – 13)

 

Un manteau pourrait être vital ! Paul a rappelé à Timothy de lui apporter sa cape avant l'arrivée de l'hiver (2 Tim. 4, 13 + 21). Paul ne voulait pas geler la nuit ! Un tel manteau était comme un sac de couchage.

Aujourd'hui, les temps ont changé. Avec moi aussi. Je suis devenu un peu plus raisonnable et aujourd'hui je conduis une VW Golf à trois cylindres et 1000 ccm. Non seulement j'ai un manteau, mais aussi des vestes d'hiver. Personne ne veut les avoir en garantie. Alors que faire de ce que dit Jésus ?

 

Je pense que sa parole vise à ne pas être bornée les uns par rapport aux autres. Être généreux quand on me demande quelque chose. Croyez que je le récupérerai. Et si je ne le fais pas, alors je peux me passer de l'avocat et ne pas menacer l'autre personne. Ou même aller au tribunal. Paul a résisté aux procès entre chrétiens. Il n'est pas bon de traîner l'autre au tribunal. Il admoneste l'église de Corinthe (1.Cor. 6, 1 f): “Lorsque l'un de vous a un différend avec un frère, comment ose-t-il le citer en justice devant des juges incroyants au lieu de recourir à l'arbitrage de ceux qui appartiennent à Dieu?”

 

D'accord, je ne veux pas que ma communauté décide de mes affaires personnelles. Mais je ne veux pas ignorer les conseils d'un conseiller expérimenté. La charité et la pitié sont mises de côté si je ne veux faire valoir "mon droit" qu'avec l'aide d'avocats et de tribunaux. Ensuite, une sœur ou un frère devient un plaideur. Alors ma sœur ou mon frère, ma mère ou mon père, ma fille ou mon fils devient un adversaire.

J'entends parfois parler de ce genre de conflits au sein de la famille. Surtout lorsqu'il s'agit d'héritage. Les conflits d'héritage peuvent briser les familles. Les frères et sœurs qui ne faisaient qu'un avec leur cœur et leur âme ne se parlent plus. Les membres de la famille peuvent même devenir des ennemis !

 

Les grandes banques doivent effectuer un "test de stress" (un test de stress est un instrument de gestion des risques dans le secteur financier). Je pense que cette parole de Jésus du manteau est une sorte de test de stress de ma foi. Il montre ici à quel point je peux être généreux ou à quel point je suis étroit d'esprit. “De toute façon, vos différends constituent déjà une défaite. Pourquoi ne souffrez-vous pas plutôt l'injustice ? Pourquoi ne consentez-vous pas plutôt à vous laisser dépouiller”? (1. Cor. 6, 7)

 

J'espère que vous serez épargnés par un tel test de stress. J'espère que vous n'aurez pas à vous battre pour des tasses et des assiettes, des manteaux de fourrure ou de vieilles voitures. Jésus-Christ a laissé tout lui être enlevé. Même la dernière chemise. Il s'est pendu nu sur la croix du Golgotha. Il a renoncé à tout par amour pour toi et moi. Il est mort par ma faute. Son amour m'a rendu riche au-delà de toute mesure !

Druckversion Druckversion | Sitemap Diese Seite weiterempfehlen Diese Seite weiterempfehlen
© 2020 Hans-Peter Nann, Frankfurt am Main