Quant à nous, nous aimons parce que Dieu nous a aimés le premier. 1 Jean 4:19

 

Chers lecteurs,

 

Le fait que nous soyons autorisés à avoir des opinions différentes et à en discuter fait partie de la démocratie. Bien entendu, les hommes politiques de nos parlements occidentaux peuvent avoir des opinions totalement opposées et en débattre. Mais cela ne veut pas dire insulter l'adversaire politique, le mépriser ou même le haïr. L'adversaire politique n'est pas un ennemi.

 

Le politicien suisse Albert Rösti, de l'Union démocratique du centre (UDC / SVP), a déclaré dans une interview : "En politique, il n'est pas nécessaire de s'aimer, s'entendre suffit." En d'autres termes, vous pouvez vous disputer sur des objectifs différents, tout en restant respectueux les uns des autres. S'aimer les uns les autres, ce serait trop, mais être pacifique et amical les uns envers les autres. C'est une bonne base.

 

Ce qui est une bonne base dans l'interaction politique peut devenir un problème dans la vie privée. Si, dans un mariage, l'amour ne devient qu'une complicité plus ou moins amicale, cela peut nuire à la relation. S'entendre signifierait que le mari et la femme vivent côte à côte dans une coexistence pacifique. Pas dans une guerre de mariage, certes, mais loin de l'amour qui les a un jour réunis.

 

Même dans la communauté chrétienne, aimer son prochain peut se transformer en une cohabitation pacifique. Les gens sont encore amicaux entre eux, mais ils n'ont plus grand-chose à se dire et suivent leur propre chemin.

 

Quelle différence avec l'affirmation mentionnée dans la première épître de Jean ! Dieu est amour (verset 8). Elle se manifeste en Jésus-Christ. Qui veut comprendre l'amour de Dieu, doit regarder Jésus-Christ. Sa vie, ses paroles, ses œuvres.

 

Celui que l'amour de Dieu a saisi, il veut aussi transmettre cet amour aux autres. Il veut distribuer cet amour. Parce que Dieu a donné son fils pour nous, nous pouvons donner le meilleur de nous-mêmes pour les autres. Nous pouvons investir du temps et des forces dans la vie de nos semblables. Nous pouvons aider activement à résoudre les petits et grands problèmes auxquels les autres doivent faire face. Nous pouvons aller devant Dieu avec notre intercession pour les autres. Nous pouvons les accompagner dans la prière. Nous pouvons également apporter une aide matérielle, si possible.

 

La charité est une solidarité active. C'est un intérêt pour l'autre. Il veut le meilleur pour l'autre. Elle apporte la lumière et la chaleur de Dieu dans la vie. C'est prendre un nouveau départ chaque jour.

 

La coexistence pacifique pourrait déjà être très utile en politique. Mais pour nous, chrétiens, Dieu applique une norme différente : Jésus-Christ. Il est la mesure de toutes choses. Son amour veut donner de la profondeur à notre vie et faire de nous une bénédiction pour les autres.

Druckversion Druckversion | Sitemap Diese Seite weiterempfehlen Diese Seite weiterempfehlen
© 2021 Hans-Peter Nann, Frankfurt am Main