15 mai 2024

 

Évangile selon Luc chap. 11 versets 10 - 13

 

Jésus-Christ dit : Car celui qui demande reçoit; celui qui cherche trouve; et l’on ouvre à celui qui frappe. Il y a des pères parmi vous. Lequel d’entre vous donnera-t-il un serpent à son fils quand celui-ci lui demande un poisson? Ou encore, s’il demande un œuf, lui donnera-t-il un scorpion?

Si donc, tout mauvais que vous êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-il l’Esprit Saint à ceux qui le lui demandent.

 

Chers lecteurs,

 

Le timbre que je souhaite vous montrer aujourd'hui provient du Ghana, en Afrique de l'Ouest, et représente un scorpion. Le Ghana est riche en plantes et animaux tropicaux. Dans ce climat chaud vivent également des scorpions. Je ne sais pas quel scorpion est représenté sur le timbre. J'ai lu que le scorpion géant africain Pandinius imperator peut mesurer jusqu'à 25 cm et qu'il fait partie des animaux protégés.

 

Chez nous, en Allemagne, on ne trouve pas de scorpions. Il devait en être tout autrement en Israël à l'époque où Jésus était en route. Ces arachnides devaient être très répandus, car Jésus les mentionne à deux reprises. Il promet à ses disciples une protection particulière contre ces animaux (Évangile de Luc 10, 19) :

 

„Ecoutez: je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et d’écraser toutes les forces de l’Ennemi, sans que rien ne puisse vous faire du mal.“

 

Je pense que c'était une promesse très attentionnée. Comme beaucoup de gens se déplaçaient alors pieds nus ou avec des chaussures légères, ils pouvaient aussi marcher par inadvertance sur de petits scorpions. Jésus promet à ses disciples qu'ils seront sous sa protection spéciale lorsqu'ils prêcheront l'Évangile. Celui qui transmet l'Évangile de l'amour de Dieu doit donc être tout particulièrement sous la protection de Dieu. 

 

Dans une autre conversation, Jésus enseigne à ses disciples l'amour avec lequel notre Père céleste répond à nos prières. Jésus enseigne aux disciples le Notre Père et les invite ensuite à tout demander à Dieu ! Pour ce faire, il utilise une comparaison avec les serpents et les scorpions. Pourquoi cela ? 

 

Je pense que chaque personne connaissait alors ces animaux dans sa vie quotidienne. On aura toujours rencontré des serpents et des scorpions. Peut-être de la même manière qu'il y a chez nous des moineaux et des merles. Dans ces expériences quotidiennes, Jésus dit : « Le Père céleste ne donne jamais rien qui puisse nous faire du mal. Le Père céleste ne donne que du bien à ses enfants et jamais rien de mauvais. Jésus dit : lorsqu'un enfant a faim et demande de la nourriture à son père (ou à sa mère), les parents ne donnent jamais rien qui puisse nuire à leur enfant. Aucune personne raisonnable dans ce monde ne donne à son enfant un scorpion venimeux lorsqu'il demande un œuf. Une chose aussi absurde n'existe pas !

 

Nous devons donc tout demander à Dieu ! Le Notre Père nous sert de guide à cet égard. Mais ce que Dieu préfère, c'est que nous demandions son Saint-Esprit. Ce que Dieu préfère par-dessus tout, c'est nous donner le Saint-Esprit lorsque nous le lui demandons. Car le Saint-Esprit est le don le plus important dont nous, chrétiens, avons besoin pour notre salut et notre ministère (voir St.Paul dans sa lettre aux Romains, chap. 8, 9).

 

Les « serpents et scorpions » qui empoisonnent la vie, ce sont “l’immoralité, les pratiques dégradantes et la débauche,l’adoration des idoles et la magie, les haines, les querelles, la jalousie, les accès de colère, les rivalités, les dissensions, les divisions, l’envie, l’ivrognerie, les orgies et autres choses de ce genre.” (C'est ce qu'écrit l'apôtre St.Paul dans sa lettre aux Galates 5, 19 - 21). 

 

J'aimerais vous encourager à demander, en plus du pain quotidien, le don du Saint-Esprit. Jésus-Christ nous y encourage expressément ! Ce don est un « pain spirituel », un pain de vie. Car là où il y a l'Esprit de Dieu, il y a “l’amour, la joie, la paix, la patience, l’amabilité, la bonté, la fidélité, la douceur, la maîtrise de soi.” (Galates 5, 22). Quel cadeau inimaginable dont notre Père céleste veut nous gratifier. 

 

Merci beaucoup de m'avoir écouté. Je vous invite très cordialement à la prochaine prière, le 1er juin. D'ici là, je vous souhaite la bénédiction de Dieu et la préservation de votre esprit, de votre âme et de votre corps par notre Seigneur Jésus-Christ.

Ce texte a été traduit à l'aide de DeepL (version libre). Je ne peux malheureusement pas garantir l'exactitude de la traduction.

Pas de Bible à portée de main? www.bibleserver.com .La Bible en 21 langues. Gratuit!

Druckversion | Sitemap
© 2023 Hans-Peter Nann