1 mars 2022

 

Mais Caïn dit à son frère Abel: Allons aux champs. Et lorsqu’ils furent dans les champs, Caïn se jeta sur son frère Abel et le tua. Gen. 4, 8

 

Chers lecteurs,

 

L'histoire se répète toujours deux fois - la première fois en tant que tragédie, la deuxième fois en tant que farce. Cette constatation aurait été faite par le philosophe allemand Karl Marx (1818 - 1883). Depuis cette époque, l'histoire de Caïn et Abel s'est répétée d'innombrables fois, jusqu'à aujourd'hui. Mais il s'agissait toujours d'une tragédie.

 

Le récit du fratricide se trouve au tout début de la Bible. C'est au-delà du paradis qu'a lieu cette terrible hécatombe. Caïn est l'homme qui sait exactement ce qui est bien et ce qui est mal. Mais il choisit le mal. Le péché se cache à sa porte, et Caïn ouvre cette porte. Dieu lui avait ordonné de dominer le péché. Il aurait dû clarifier sa relation avec Dieu. L'amour pour Dieu et pour son frère aurait dû dominer ses pensées et ses actes. Pourtant, il choisit le péché.

 

"L'homme ne peut pas seulement résister au péché, mais il peut aussi faire de la place au péché dans sa vie et lui préparer la voie" (Dr Hansjörg Bäumer). Caïn accélère même le péché. Il devient actif. Caïn cherche la confrontation avec son frère et l'attire dans un champ. Loin de ses parents, tout seul, il rencontre le frère candide. De manière perfide, il attaque Abel et le frappe à mort. Le premier meurtre de la Bible. Le premier meurtre de l'histoire de l'humanité.

 

Le théologien Bäumer écrit : "La haine rend le monde trop étroit pour deux personnes. Celui qui hait l'autre souhaite que l'autre ne vive plus dans un seul et même monde". Celui qui hait oublie Dieu. Il se divinise lui-même et se croit autorisé à décider de la vie et de la mort de ses semblables. Il s'arroge le droit qui n'appartient qu'au Dieu créateur, à savoir décider de la vie d'un être humain. Ce faisant, il franchit une limite.

 

Aujourd'hui encore, les hommes se comportent ainsi. Ils s'arrogent le droit de décider de la vie de leurs semblables, de leurs frères et sœurs en humanité. Ils décident de la vie et de la mort parce qu'ils haïssent et ont oublié Dieu.

 

Jésus-Christ a souffert de cela sur la croix du Golgotha. Ses frères humains le haïssaient. Pour lui, le Fils de Dieu, il n'y avait plus de place dans leur monde. "Crucifie-le !", criaient-ils à Pilate. Enlevez celui qui les avait guéris. Celui qui les avait aimés. Qui leur avait montré le chemin du ciel. Qui leur avait montré jour après jour combien ils étaient aimés de Dieu, le Père.

 

Nous assistons ces jours-ci à une violence inouïe contre des personnes innocentes en Ukraine. Elle est provoquée par la haine, par l'autocratie.S'il vous plaît, priez avec moi pour que cette effusion de sang s'arrête bientôt. Veuillez prier pour la paix en Uk raine et dans toute l'Europe. Mais n'ouvrez pas votre cœur à une nouvelle haine. Ne laissez pas la paix de Dieu s'échapper de votre cœur.

 

Que Dieu vous protège dans votre esprit, votre âme et votre corps.