Pâques 2022

 

Simon Pierre dit aux autres: Je m’en vais pêcher. – Nous aussi. Nous y allons avec toi, lui dirent-ils. Et les voilà partis. Ils montèrent dans un bateau, mais la nuit s’écoula sans qu’ils attrapent un seul poisson. Déjà le jour commençait à se lever, et voici: Jésus se tenait debout sur le rivage. Mais les disciples ignoraient que c’était lui. Évangile selon saint Jean 21, 3 + 4

 

Chers lecteurs,

 

Le rêve est terminé. Jésus a été crucifié, est mort et a été enterré. Et avec Jésus, l'espoir des disciples est mort et enterré. L'espoir que quelque chose de nouveau et de grand pourrait commencer. L'espoir que le monde pourrait devenir différent. Il pourrait devenir meilleur, plus juste. Que faire alors ? Pierre voit de manière très réaliste ce qu'il faut faire maintenant : reprendre le travail. Il n'y a pas d'alternative. Il n'y aura plus de multiplication miraculeuse des pains. Jésus ne transformera plus jamais l'eau en vin. Que faire alors ? Travailler ! Assurer la subsistance ! Retourner à la vie quotidienne. Le rêve de Jésus est terminé !

"Quand un rêve meurt, il n'y a rien de pire que le sentiment de perte et la peur de ne pas savoir si quelque chose remplacera un jour ce rêve" (James B. Scott). Devant mes yeux, je vois Pierre et les autres debout dans la barque, silencieux, pensant encore à Jésus et pleins de tristesse pour sa mort. C'est la nuit du deuil et du désespoir. C'est la nuit du travail vain. Ils sont paralysés par la peur des nombreuses nuits à venir. C'est la peur de l'inutilité de la vie.

 

Mais soudain, Jésus se tient sur la rive. Le Ressuscité est là ! Jésus a vaincu la mort. Il est vivant. Il vit de manière impérissable, éternelle. La mort n'a pas pu le retenir. Il a vaincu la mort. La mort n'a aucun pouvoir sur lui. Mais les disciples ne le réalisent pas encore. Ils vivent encore dans le passé. L'avenir ne se lève que lentement, comme un matin frais où le soleil se lève enfin à l'horizon.

 

Que fait Jésus ? Il fait d'abord venir les siens dans son présent. Il reprend là où ils se trouvent justement dans leur crise existentielle. Après un petit déjeuner, il demande : ": Hé! les enfants, avez-vous pris du poisson?" Jésus ne fait pas un long sermon sur la mort et la résurrection. Jésus ressuscité demande simplement ce qui manque à ses enfants. Par "enfants", il s'adresse à eux. Car Il se soucie d'eux comme d'un père, comme d'une mère. Il sait ce dont ces hommes ont besoin maintenant, après cette longue nuit de désolation.

 

Puis il leur fait concrètement découvrir qu'il est ressuscité et vivant. Il leur montre tout son amour et sa sollicitude en ce matin de Pâques. Il leur demande de jeter une nouvelle fois le filet, comme autrefois. Et le miracle se produit à nouveau : ils attrapent à nouveau une multitude de poissons. Ils comprennent maintenant qui se tient devant eux : Jésus, le Seigneur ressuscité ! C'est ainsi que Jésus guérit leur douleur. Jésus guérit les âmes blessées et les accueille à nouveau dans sa communauté. Il est et reste toujours avec elles. C'est cela, la Pâque !

 

Le Christ ressuscité connaît nos nuits d'angoisse et nos questions sans réponse. Il connaît nos doutes et notre désespoir. Mais il s'adresse à chacun d'entre nous, là où nous nous trouvons. Il nous accueille dans sa présence aimante. Il s'occupe de nous comme un parent s'occupe de son enfant. Jésus est vivant et très proche de nous, même si nous ne pouvons pas le voir. Pourtant, il n'est qu'à une prière de distance. Il nous demande comment nous allons. Et nous pouvons le lui dire. Nous avons des raisons de nous réjouir et d'être reconnaissants qu'il nous entende ! Il veut aider !

 

Pour Pierre, cette rencontre avec Jésus-Christ, ressuscité et éternellement vivant, est un changement d'époque. Cette nuit sombre et vide de sens ne se répétera plus. Pierre devient un "pêcheur d'hommes". Pierre est chargé de construire l'Église. Le pêcheur découragé et décourageant devient un homme passionné par Jésus.

 

La joie de la résurrection touche-t-elle aussi votre cœur ?  Je vous souhaite de pouvoir faire l'expérience de la joie pascale !

 

Je vous invite à une prière :

 

Seigneur Jésus-Christ, tu as vaincu la mort et apporté une vie impérissable. Comme le soleil levant après une longue et sombre nuit, la lumière de la vie se lève avec toi. Je te remercie de me voir. Je suis heureux que tu me demandes de mes nouvelles. Je te remercie de m'aimer. Remplis mon cœur de ta paix et de ta joie pascale. Remplis mon cœur de ta lumière divine.

 

Avec tous les chrétiens, nous te prions pour la paix dans ce monde. Vainque la haine et la mort par ta présence. Nous te prions pour que cesse la violence en Ukraine. Nous te prions pour que les armes se taisent et que la miséricorde triomphe. Aie pitié de chaque être humain qui doit souffrir. Rends l'humanité aux cœurs pétrifiés. Aie pitié de nous tous. Amen.

 

Merci de m'avoir écouté. Que Dieu vous bénisse dans votre esprit, votre âme et votre corps. 

Druckversion Druckversion | Sitemap Diese Seite weiterempfehlen Diese Seite weiterempfehlen
© 2021 Hans-Peter Nann, Frankfurt am Main