1er octobre 2022

 

O Eternel, fais-moi savoir quand finira ma vie, quel est le nombre de mes jours, afin que je sache à quel point ma vie est éphémère. Ps. 39, 5

 

Apprends-nous à bien compter nos jours, afin que notre cœur acquière la sagesse! Ps. 90, 12

 

Chers lecteurs,

 

Le 19 septembre 2022 a été un jour historique. En Angleterre et au-delà, une époque prenait fin. Après plus de 70 ans de règne, la reine Élisabeth II a été enterrée. Des milliards de personnes ont assisté à l'événement dans le monde entier. D'innombrables personnes ont pu assister au service funèbre à la télévision et sur Internet. Et ceux qui étaient présents ont également entendu les paroles de la première lettre aux Corinthiens (chap. 15, 55 - 57) :

 

O mort, qu’est devenue ta victoire? O mort, où est ton dard? Le dard de la mort, c’est le péché, et le péché tire sa force de la Loi. Mais loué soit Dieu qui nous donne la victoire par notre Seigneur Jésus-Christ.

 

L'aiguillon de la mort tourmente l'humanité chaque jour. Celui qui lit les nouvelles d'Ukraine et voit les images des fosses communes voit ce terrible aiguillon de la mort. C'est là que des personnes sont victimes du péché, parce que la loi de la vie a été violée (Exode 20, 13) : Tu ne commettras pas de meurtre.

 

Là où règne la guerre, c'est la loi de la violence et de la mort qui prévaut. Personne n'a le droit de tuer son prochain. Personne n'a le droit d'ôter la vie à un autre être humain. Cette vie unique que Dieu, le Créateur, lui a donnée. Seul Dieu lui-même détermine la durée de notre vie (Ps. 31, 16) : Mes destinées sont dans ta main.

 

Le temps de notre vie n'est pas infini, mais limité par Dieu. Sa parole nous exhorte à être sages et à penser à la fin de notre vie. Être sage signifie pour moi ne pas vivre inutilement dans la journée, mais gérer mon temps de manière responsable. "Le temps est grâce", peut-on lire sous le cadran d'un petit réveil dans notre appartement. Le temps de vie est un temps de grâce divine. Je peux vivre chaque jour avec la certitude d'être une personne aimée de Dieu. Chaque instant passé en sa présence est un cadeau pour lequel je peux être reconnaissant. Je peux me réjouir que Jésus-Christ ait vaincu la mort par sa résurrection et qu'il m'offre la vie éternelle.

 

C'est pourquoi je voudrais conclure aujourd'hui par une louange à ce roi et vainqueur. Je voudrais louer Jésus-Christ, le vainqueur de la mort, avec les paroles de l'Apocalypse de Jésus-Christ (Apoc. 1, 4 - 6) :

 

Que la grâce et la paix vous soient données de la part de celui qui est, qui était et qui vient, de la part des sept esprits qui se tiennent devant son trône et de la part de Jésus-Christ, le témoin digne de foi, le premier-né d’entre les morts et le souverain des rois de la terre. Il nous aime, il nous a délivrés de nos péchés par son sacrifice, il a fait de nous un peuple de rois, des prêtres au service de Dieu, son Père: à lui donc soient la gloire et le pouvoir pour l’éternité! Amen.

 

Je me réjouis avec vous si vous pouvez vous joindre à cette adoration de Dieu ! Que Dieu vous bénisse et vous protège dans votre esprit, votre âme et votre corps. Qu'il remplisse votre cœur de sa paix et de sa joie.